Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03 décembre 2009

Des bibliothèques pleines de fantômes - Jacques BONNET

bibliotheques-pleines-fantomes.jpg

Quelle est la fonction du livre : l'accès au savoir ou à l'imaginaire ? Pour qui constitue une bibliothèque se pose toujours la question du classement : par quel critère ? thématique, alphabétique ? par genre ? par collection ? Peut-on faire cohabiter sur une même étagère et de suroit côte à côte deux auteurs qui se détest(ai)ent ?

Voila autant de questions que Jacques Bonnet soulève dans son excellent livre "Des bibliothèques pleines de fantômes".

Bibliothèques pleines de fantômes sans doute parce que les auteurs des livres savent que même passés de vie à trépas leurs personnages leur survivent.

Jacques Bonnet s'imagine ainsi propriétaire d'une bibliothèque de 20.000 ouvrages et nous entraine dans les labyrinthes de son esprit de lecteur forcené... ainsi que dans son rêve de confrérie littéraire élitiste (notez au passage que c'est plus ou moins un pléonasme !).

Apologie de la lecture : "La lecture démultiplie notre réalité forcément limitée. La liberté se trouve à portée de main, il s'agit de lire, de lire encore et encore, pour espérer échapper à son destin. L'ennui de l'enfance ne peut être combattu que par le sport et la lecture".

"Evasion et connaissance, tout cela passa par les livres. Il m'en est resté une reconnaissance éternelle, une sorte de dette morale à leur égard que je n'ai toujours pas fini de rembourser".

Un cri d'amour donc que ce livre qui se lit d'une traite et qui fait sourciller d'étonnement en étonnement !

11:41 Publié dans ROMANS | Lien permanent |  Imprimer | Albane Parker

Les commentaires sont fermés.