Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29 janvier 2011

Manuel souriant de Psychologie - Christophe André & Muzo

anxiété.jpg

Il existe peu de manuel de psychologie qui traitent à la fois avec sérieux et simplicité des pathologies de l'esprit. Ce manuel intitulé "je dépasse mes peurs et mes angoisses, co-écrit par Christophe André (psychiatre) et Muzo (dessinateur) traite de la névrose d'angoisese avec sérieux et simplicité mais surtout avec humour !

J'ai eu plusieurs fous rires à la vue des illustrations et aussi me suis sentie très rassurée de comprendre les méchanismes de l'angoisse et des distorsions cognitives négatives : vu sous l'angle de la distenciation humoristique ça change tout !

A lire absolument par ceux qui aiment rire, qui aiment comprendre et qui cherchent de méthodes concrètes à la résolution de leur anxiété chronique...

 

17:57 Publié dans PSYCHOLOGIE | Lien permanent |  Imprimer | Albane Parker

23 janvier 2011

Si le parfum m’était conté… » Annick Le Guérer

 

859761561_L.jpg

 

Si le monde merveilleux des parfums ou autres senteurs divines vous attire, je vous conseille les conférences dispensées par l’Osmothèque (le Conservatoire International des parfums ) de Versailles.

Vous aurez l’occasion durant 2h30 de :

  • Découvrir des parfums, des senteurs ou parfums disparus ou qui ne sont plus commercialisés et qui sont conservés à l’Osmothèque

 

  • Votre odorat testera une trentaine de parfums et produits composants ces derniers (Le parfum Royal, Origan, trèfle incarnat, tabac blond, vanille, chypre, bergamote, eaux de Cologne…).

 

  • Vous entendrez des anecdotes : Jean Patou et l’histoire de son parfum JOY ou encore l’histoire d’un génie novateur François Coty…

 

  • Vous étudierez aussi les familles de parfums (Hespéridée, Florale, Fougère, Chypre, Boisée, Ambrée, Cuir)…

 
La curiosité vous a piqué ? : ce livre olfactif peut vous intéresser :

« Si le parfum m’était conté… » Annick Le Guérer
 
Sinon une conférence ? : http://www.osmotheque.fr/application?sv=osmotheque&rq=osmo_home

22:21 Publié dans DOCUMENTAIRE | Lien permanent |  Imprimer | Albane Parker

10 janvier 2011

Charles de Leusse - Citations

 

Citations%20FR%2006%20%28Charles%20de%20LEUSSE%29.jpg

 

 

Charles de Leusse est un écrivain contemporain qui écrit depuis une quinzaine d’années.

Le choix de la poésie, des aphorismes et d’un style d’écriture concis le caractérise, le tout saupoudré d’une bonne dose d’humour ce qui rend le mélange surprenant parfois.

On retrouve dans toute son œuvre une récurrence des thèmes chers à l’auteur : la vie, l’amour, la mort, la joie, la trahison, la justice…

Ses citations sur dicocitations :

http://www.dicocitations.com/citation.php?id=2699


Parmi ses citations les plus connues :


« À la vieillesse, les dents tombent,
Non les doigts. »

Charles DE LEUSSE

« À quoi bon les yeux
Sans rien derrière eux ? »

Charles DE LEUSSE

« Ainsi, la justice est longue,
Mais la prison est plus longue. »

Charles DE LEUSSE

« L' amour est si grand Qu'il n' a de vêtement. »

Charles DE LEUSSE

« L'amour, c'est comme l'alphabet. Par un grand A commencé, Par un grand Z, ça finit. Mais vive l'amour, vive la vie ! »

Charles DE LEUSSE

« Les amoureux Dégainent leurs yeux. »

Charles DE LEUSSE

« Amoureux goûtent les lèvres
Sur l'arbre du sourire. »

Charles DE LEUSSE

« Amoureux il est tombé.
Mais l'amour l'a relevé. »

Charles DE LEUSSE

« Des amoureux le sourire Est gondole de leur désir. »

Charles DE LEUSSE

« Amoureux ont trois mains : Deux libres et deux serrées. La fusion de ce lien Commence par un baiser. »

Charles DE LEUSSE

« L'amoureux saborde son corps, Car il coule dans le bonheur. »

Charles DE LEUSSE

« Les amoureux se tiennent la main, Car l'un se noie quand l'autre tient. »

Charles DE LEUSSE

« L'amoureux vole un baiser. Il encourt perpétuité. »

Charles DE LEUSSE

« Au cercueil sert le même bois,
Et à la charpente du toit. »

Charles DE LEUSSE

« Au pouvoir, c'est le réalisme.
Il y a bien des quêtes à chaque messe. »

Charles DE LEUSSE

« Au tribunal de l'amour, La défense demande sa cour. »

Charles DE LEUSSE

« Au-dessus du ciel,
Tout est beau, mais seul. »

Charles DE LEUSSE

« Avant de tomber au sol,
La pluie a touché le ciel. »

Charles DE LEUSSE

« Avec deux lèvres,
Faut-il deux verres ? »

Charles DE LEUSSE

« Avec le déluge de Dieu,
Noé n'a vu que les cieux. »

Charles DE LEUSSE

« Avec un peu d' amour, S'assaisonnent tous les corps. »

Charles DE LEUSSE

« Les aveugles Aussi pleurent. »

Charles DE LEUSSE

« Avoir une idée,
Est-ce donc Dieu voler ? »

Charles DE LEUSSE

« Le baiser n'est ni repris Ni échangé, car gratuit. »

Charles DE LEUSSE

« Un baiser, c'est la rosée Du matin qui s'est levé. »

Charles DE LEUSSE

« Un baiser, ce sont deux lèvres. Un amour, ce sont deux corps. »

Charles DE LEUSSE

« Un baiser, l' amoureux donne. Puis le vole par un deuxième. »

Charles DE LEUSSE

« Les balles perdues de l' amour, C'est aussi joie de vivre. »

Charles DE LEUSSE

« Un bisou sur une joue Fait rougir les deux joues. »

Charles DE LEUSSE

« C'est dépôt de bilan, la mort.
Ou plutôt un dépôt de corps. »

Charles DE LEUSSE

« C'est diamant brute la passion:
Diminuera pour être plus beau. »

Charles DE LEUSSE

« Les caresses sont un vent Qui souffle du dedans. »

Charles DE LEUSSE

« Cent gens entrent mieux qu'un géant.
Une grosse réforme passe moins que cent. »

Charles DE LEUSSE

« Certains mangent pour n'être mangés,
Et ils finissent par s'étouffer. »

Charles DE LEUSSE

« Chaque amoureux a l'amour Qu'il convertit en futur. »

Charles DE LEUSSE

« Corps est rosée du matin Qui brille au lever des mains. »

Charles DE LEUSSE

« Déborde le fleuve, Pas le soleil. »

Charles DE LEUSSE

« Deux amoureux, deux îles Qui se rapprochent toutes seules. »

Charles DE LEUSSE

« Diamants viennent de la terre ; Et les femmes d'autres femmes. Car le diamant des mères est écrit par leur dame. »

Charles DE LEUSSE

« Les doigts sur les vitres Laissent des traces sur elles ; Les doigts sur le corps En laissent d'invisibles. »

Charles DE LEUSSE

« L'eau caresse dans le verre, Comme l'amour dans le corps. »

Charles DE LEUSSE

« D'un enfant le sourire Agrandit l'univers. »

Charles DE LEUSSE

« L'épée de l'amour Transperce même la chair. »

Charles DE LEUSSE

« Et plus l'amour manque de causes, Plus ses effets les remplissent. »

Charles DE LEUSSE

« Étoiles sont fissures de lumière De la nuit que transperce le cœur. »

Charles DE LEUSSE

« Femmes ont soupir de l'intérieur. »

Charles DE LEUSSE

« Flèche dans son cœur de dame A transpercé son âme. »

Charles DE LEUSSE

« Grâce à toi, toute chose est belle, Car ce trop plein tu leur donnes. »

Charles DE LEUSSE

« Jalousie nous dévore. Nous sommes son plat du jour. »

Charles DE LEUSSE

« «Je t'aime» commence par «Je», Mais il finit par toi. »

Charles DE LEUSSE

« «Je vais t'offrir un cadeau.» Trop tard : tu es déjà là… »

Charles DE LEUSSE

« Jumelles voient de loin quand prés des yeux. Loin de soi, prés du cœur ; amoureux. »

Charles DE LEUSSE

« Le lac de tes yeux Ranimera mon feu. »

Charles DE LEUSSE

«  Le contrat de l'amour Se signe sur les lèvres. »

Charles DE LEUSSE

« Une lettre à l'aimée, c'est L'encre embrassant le papier. »

Charles DE LEUSSE

« Les machos ont la migraine : «Pas ce soir, chéri, je m'aime.» »

Charles DE LEUSSE

« Le mariage devant le maire est d'abord devant l'amour. »

Charles DE LEUSSE

« Un mot «amour» A fait mille livres. »

Charles DE LEUSSE

« Des moutons sont sous le lit, mais le loup est sur le lit. »

Charles DE LEUSSE

« Mystère de l'amour est comme creuser l'eau : tout se referme. »

Charles DE LEUSSE

« Notre impôt sur l'amour Se collecte sur les lèvres. »

Charles DE LEUSSE

« Nous parlons par la bouche ; Amoureux par les lèvres. »

Charles DE LEUSSE

« Paix se fait à deux. Et l' amour aussi. »

Charles DE LEUSSE

« Les perles de tes yeux sont encore Dans l'éclat des mers qu'est ton corps. »

Charles DE LEUSSE

« Personne n'a vu Dieu, Mais j'ai vu tes yeux. »

Charles DE LEUSSE

« Les pétales de leurs lèvres N'ont pas l'épine des corps. »

Charles DE LEUSSE

« Le pire ennemi, c'est soi-même, Mais je ne le tue, car je l'aime. »

Charles DE LEUSSE

« La poignée du cœur est la main de l'autre. »

Charles DE LEUSSE

« Pour lui, elle se plie en quatre. C'est l'origami du cœur. »

Charles DE LEUSSE

« Pour mieux se tenir la main, Amoureux se tiennent les yeux. »

Charles DE LEUSSE

« Pour taire l'amour, Il faut un sourd. »

Charles DE LEUSSE

« Quand l'aimée est ailleurs, Nos pensées sont ailleurs. »

Charles DE LEUSSE

« Quand les amoureux se rencontrent, Il y a un accident des lèvres. »

Charles DE LEUSSE

« Quand on présente son cœur, Il est à découvert. »

Charles DE LEUSSE

« Quand s'embrassent les amoureux, Ils s'embrassent même les yeux. »

Charles DE LEUSSE

« Qui s'oublie dans l'amour Se souvient du futur. »

Charles DE LEUSSE

« Rail plus long que les wagons ; Et l'espoir que nos raisons. »

Charles DE LEUSSE

« La religion des cœurs a converti des corps. »

Charles DE LEUSSE

« Les roses ont des chemins, Mais n'ont que des matins. »

Charles DE LEUSSE

« S'embrasser cache les lèvres ; Mais montre notre amour. »

Charles DE LEUSSE

« Se regardent deux amoureux : C'est un naufrage par le feu. »

Charles DE LEUSSE

« Si Cupidon rate le cœur, Il touche mortellement le corps. »

Charles DE LEUSSE

« Si l' amour est aveugle, Pourquoi nous regarde-t-il ? »

Charles DE LEUSSE

« Si la rose est belle fleur, C'est aussi parce qu' elle s' ouvre. »

Charles DE LEUSSE

« Si le chien miaule, C'est qu'il le mange. »

Charles DE LEUSSE

« Si tu me quittes, Donc je me quitte. »

Charles DE LEUSSE

« Le sniper du cœur Ne rate que les fleurs. »

Charles DE LEUSSE

« Sont les lèvres Le soupir De la bouche Qui se couche. »

Charles DE LEUSSE

« Le sport éprouve le cœur. La vie éprouve l'amour. »

Charles DE LEUSSE

« Le surplus du cœur Déborde d'un sourire. »

Charles DE LEUSSE

« Tentative de mariage bon Avec préméditation. »

Charles DE LEUSSE

« Les terroristes tuent de loin, Mais la lâcheté n'est pas loin. »

Charles DE LEUSSE

« De tes yeux l'éclair Fait sonner le cœur. »

Charles DE LEUSSE

« Tes yeux ont volé à l'aube sa clarté. »

Charles DE LEUSSE

« Tes yeux sont tellement bleus À tant toucher les cieux. »

Charles DE LEUSSE

« Tout le monde cueille L'or du soleil. »

Charles DE LEUSSE

« Un verre de bonheur Remplit tout le corps. »

Charles DE LEUSSE

« Les yeux déshabillent ce que mains habillent. »

Charles DE LEUSSE

 

11:16 Publié dans BIOGRAPHIES, CITATIONS | Lien permanent |  Imprimer | Albane Parker

09 janvier 2011

GUERIR PAR LES REVES - Patricia Garfield

RV03.gif

 

Ce livre nous expose le parfait paradoxe de l'œuf et de la poule : en effet

Qu'est-ce qui apparaît en premier : le rêve prémonitoire de la maladie ou la maladie elle-même ?

 L’auteur, psychologue de formation, considère le rêve comme un messager de maux du corps. Dans ce livre elle nous expose ses observations sur le sujet.

En résumé :

 Nous ne choisissons sans doute pas de tomber malade ou d’avoir un accident, mais nous pouvons choisir notre réaction au traumatisme. Le bon choix c’est d’affronter l’inconnu et d’en tirer une leçon.

 Les rêves sont les clefs cachées de bien des problèmes. Ils sont nos guides et nous propose des solutions nouvelles.

 Il est important de savoir que les images oniriques sont exagérées et dramatisent la réalité.

 Les rêves ont de multiples niveaux ; ils sont révélateurs quant à notre état physique et psychologique mais aussi parfois dans les domaines spirituel et artistique.

 La métaphore est le codage du rêve : si nous rêvons que nous tombons, c’est souvent le symbole d’une déception ou de l’échec d’un projet. Notre esprit, en rêvant traduit le manque de support émotionnel par la chute. Dans les rêves, deux des métaphores les plus usuelles représentant le corps sont la maison et les véhicules.

 Lorsque nous rêvons que nous sommes malade, il y a trois interprétations possibles :

1-     L’image onirique de mauvaise santé est une métaphore de votre état psychologique (ouvre les yeux sur quelque chose de nié ou négligé).

2-     Les images de maladie représentent d’infimes sensations physiques courantes (averti sur un malaise).

3-     L’image est à la fois métaphore et expression d’une sensation physique (dramatise la maladie en vue de la gérer).

 

Etre à l’écoute de ses rêves c’est appliquer ces propos d’ Hippocrate qui disait : « prier est certes une bonne chose, mais tout en invoquant les dieux, il faut s’aider soi-même ».

18:59 Publié dans PSYCHOLOGIE | Lien permanent |  Imprimer | Albane Parker