Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27 novembre 2011

Petit Manuel de campagne électorale - Quintus Tullius CICERON

 

 

campagne electorale.jpg

 

 

Voilà dans un genre "réquisitoire" un ouvrage que nos politiques devrait relire : celui écrit par Quintus Tullius Cicéron (frère du célèbre avocat du même nom) , en 64 .

Ce dernier dispense - sous une forme littéraire qui ne va pas sans rappeler le manuel d'Epictète - des conseils et des méthodes pour mener à bien la campagne électorale de son frère dans le contexte de l'époque politique corrompue qu'on connait où tout est affaire de manipulation comme le démontre Quitus Tullius Cicéron qui en décortique les mécanismes.

"Il y a donc deux carrières susceptibles d'élever un homme au summum de la considération : celui de grand général et celle de grand orateur. Celui-ci maintient les arts de la paix, celui-là écarte les dangers de la guerre. Cependant, d'autres qualités ont une valeur par elles-mêmes : la justice, la loyauté, l'honneur, la modération."

"Rien n'est plus inconstant que la foule, rien n'est plus obscur que les intentions des hommes, rien n'est plus fallacieux que tout le système des comices !"

"N'allez pas croire que ces hommes poursuivent des desseins ordinaires ou qu'ils emploient des méthodes courantes."

Lecture indispensable pour tout dircab et/ou conseiller en communication qui prétendrait avoir atteint ce niveau là !

 

17:10 Publié dans HISTOIRE | Lien permanent |  Imprimer | Albane Parker

MODE PSYCHO - Ambre Bartok

 


20061005110003_1_163x240.jpg

 

Excellent ! La journaliste passe au vitriol la biographie (synthétique) d'une cinquantaine de stylistes, de Hubert de Givenchy à Christian Lacroix en passant par Lolita Lempicka et John Galliano...

Une page format 2 x A5, soit une fiche par styliste, agréable à lire et amenant inmanquablement le sourire sur nos visages étonnés.

Pour ma part, j'ai trouvé des similitudes de parcours malgré des débuts différents et des corrélations entre extraction sociale, fonctionnement personnel et signes avant coureur du métier de styliste dans les expériences et / ou réalisations exercées au préalable qui dénotaient déjà les qualités de créateur chez ces futurs stylistes ...

Le livre se lit d'une traite et on en apprend de bonnes... Le contenu reste toutefois consensuel même si le ton se veut confidentiel, comme le certifie elle même l'auteur en citant Jean Cocteau : "Le tact dans l'audace, c'est de savoir où on peut aller trop loin". Ambre Bartok nous donne avec son livre un bel exemple de l'application de cette maxime !

 

17:02 Publié dans DOCUMENTAIRE | Lien permanent |  Imprimer | Albane Parker

25 novembre 2011

TACHE DE NE PAS DEVENIR FOLLE - Vanessa SCHNEIDER

tache-de-ne-pas-devenir-folle-237609.jpg

 

Quand j’ai lu le résumé, je me suis dit « «encore une histoire de famille… » et puis j’ai lu au hasard quelques passages du livre :

 - « J'écoutais à la porte, mais je ne percevais que des bribes de phrases, des mots qui m'effrayaient comme « sevrage », « délire », « lithium », « électrochocs ». »
- « Très vite, Marthe se révéla être une petite fille étrange. »
- « Elle ne parlait jamais des folies de son passé, mais son corps portait des traces de ces excès. - Les pères, le vrai et le faux, étaient morts depuis longtemps, il était trop tard de toute façon. »
- « Marthe ne sut pas comment réagir au décès de son mari. Elle chercha en vain de la tristesse au fond d'elle-même. Elle n'y trouva que de la peur. »

Bien sûr, j’ai acheté le livre et j’ai eu plaisir à parcourir cette histoire jamais ennuyeuse ni ennuyante. L’histoire d’une femme (Marthe ou Ohé selon les passages du livre) au caractère indépendant dont la seule folie est sa quête désespérée d’amour.

Vanessa SCHNEIDER journaliste politique, peut se vanter de posséder un style agréable et fort en image : c'est surtout dans les détails de la vie intime de Marthe, que l’histoire gagne en profondeur.

 

 

19:16 Publié dans ROMANS | Lien permanent |  Imprimer | Albane Parker