Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18 mai 2013

MON COURONNEMENT – Véronique BIZOT

couronnement,vieillesse,recherche,chercheur,scientifique

Ce roman d’une centaine de pages est un ravissement littéraire : le style déjà, jamais ennuyeux ni ampoulé, et puis la narration car on s’attache rapidement à  ce vieux scientifique qui reçoit un prix pour ses travaux sur le tard. « Son couronnement » comme il appelle ce prix avec une délicieuse ironie, ironie que l’on retrouve dans toute sa réflexion sur la vie  de vieux monsieur misanthrope qui ne souhaite qu’une chose : c’est qu’on le laisse tranquille, lui « qui n'attend plus grand-chose de la vie ».

A lire absolument !

Extraits choisis :

« La plupart du temps, au terme d'hypothèses cent fois hasardées et d'observations cent fois répétées, tout ce que nous parvenions à comprendre c'est comment ça ne marchait pas. »

« Ce rire qu’elle a émis, plein de vanité, totalement dénué d’égards pour ses invités, je l’ai trouvé parfaitement détestable et haïssable. »

« Il est évident que chez un cerveau trop brillant, la pratique des mathématiques, et particulièrement de la logique , s’avère redoutable pour la santé mentale, ce sont, depuis l’origine des mathématiques, des centaines de mathématiciens et de logiciens, que leur obsession des mathématiques et de la logique a conduits soit au suicide, soit à l’asile, aussi peut on être certain que Schenker, là où on l’a enfermé, a été accueilli par quantité de confrères… »

« Passé quatre-vingt ans, la vie parait différente lorsqu’on a quelqu’un avec soi, les gens qui viennent en face ne se précipitent pas sur vous comme s’ils voulaient vous éliminer de la surface de la terre, ils ralentissent puis s’écartent, et parfois même vous accorde un regard ».

10:24 Publié dans NOUVELLES, ROMANS | Lien permanent |  Imprimer | | Albane Parker |  Facebook