Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22 octobre 2017

DANS CE JARDIN QU’ON AIMAIT - Pascal QUIGNARD

dans ce jardin qu'on aimait.jpg

Le révérend Simeon Cheney, un pasteur vivant dans un presbytère isolé a durant 20 ans, noté tous les chants d'oiseaux qu'il avait entendus dans le jardin de sa cure, mais aussi tous les bruits qu'il percevait, des gouttes qui s'écoulent sur le pavé d'une cour, le bruit que fait le vent d'hiver qui s'engouffre. 

C’est ce que raconte cette lecture étonnante qui se situe entre la poésie, le théâtre dans son style rédactionnel avec en toile de fond un drame familial.

Beaucoup de mélancolie dans ce livre à ne pas lire dans un moment de spleen !

Extraits :

 «Ce révérend  me portait une sorte de vénération en raison de son attachement extraordinaire aux oiseaux. Pour la beauté de la nature, cet homme d’Eglise avait délaissé Dieu. Il avait répondu à l’appel des chants de la forêt et des vagues des onze lacs glaciaires qui entouraient sa maison et qui formaient comme deux mains étranges».

« Les morceaux de mon existence se craquellent exactement comme se craquellent les paragraphes sur la page d'un livre qu'on refuse».

« Accroché au muret du jardin, au moindre rayon fragile de soleil, le lierre sent le miel». 

« C'est ainsi qu'un grand jardin se reflétait en mirage sur la vitre».

 

 

 

19:19 Publié dans ROMANS | Lien permanent |  Imprimer | | Albane Parker |  Facebook

Les commentaires sont fermés.