Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15 février 2015

Votre déco vous trahit – Maxime Denis / Bertrand Dumas de Mascarel

sociologie,deco,maison

Petit livre de sociologie humoristique sur la déco avec déclinaison de trois genres et ses sous genres :

BBB (Béret, baguette-bouteille) : C'est l'insert dans la cheminée, le style rustique, l'armoire en chêne.

MTV (Mode, tendance, vogue) : L'espace home-video, le canapé en cuir, le mélange des styles ancien-contemporain, de la couleur mais pas trop, sur un seul pan de mur.

BCBG (Bon chic, bon genre) : Le parquet est d'époque, mais il n'est pas restauré. Et vous n'avez qu'une chaise Louis XVI.

J’ai particulièrement ri à la lecture des chapitres BCBG (incluant les aristocrates), quelques extraits de la prose caustique de l’auteur :

« On était chouan chez les Dessertaux, et personne ne doit l’oublier : un arbre généalogique se déploie avec son enchevêtrement de noms et de discrets blasons multicolores. Face à la chambre de Geoffroy et de Jean, les petits derniers, leur père a accroché un superbe portrait du maréchal, ainsi que les photographies de deux oncles morts glorieusement au champ d’honneur, en Indochine. Ici, l’éducation est entièrement basée sur l’admiration des anciens dès le berceau. »

« Fils d’un notaire de Loudun, Gonzague-Hubert Vilain de Bourgeneuf avait toujours su qu’il hériterait de la grosse bâtisse achetée par son grand-père Gaston et « castellisée » par son père Jacques. Trois générations, cela suffit pour en parler comme d’une « maison de famille ». Il ne lui manquait qu’une femme bien née, entendons par là avec les ancêtres que, lui, n’a pas, pour tenir noblement son « château ». Une dot et des espérances rendaient encore plus séduisante la malheureuse Diane de Capet d’Epay. Elle, qui n’avait pas plus de cervelle que son fiancé de sang bleu, pensait qu’il suffisait d’afficher des idées rassies pour être gentilhomme. Ainsi fît-elle faire à son antique famille d’extraction son alliance la plus bourgeoise. »

« On se demande si l’électricité a fait sont entrée dans cet appartement. Bernadette d’Huvieu d’Effréchy appartient encore à un monde qui s’éclairait aux bougies. Enfin, pour avoir vécu les guerres, elle ne juge aucune économie domestique superflue. Il ne s’agit pas d’avarice, mais d’un reste d’éducation janséniste qui a poussé des générations égarées à manger les fruits pourris et le pain dur, pendant que les frais s’avariaient. »

« Parfois un de ses neveux, vieux garçon de cinquante-cinq ans, vient dormir chez elle. Ils parlent généalogie. Elle lui a abandonné une pièce, qui devient de plus en plus crasseuse. Sa tante est convaincue qu’il publiera un jour et la remerciera sur la page de garde. » .

10:18 Publié dans ARCHITECTURE, DOCUMENTAIRE | Lien permanent |  Imprimer | Albane Parker