Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03 mars 2012

HOLLYWOOD : L’Usine à rêves - CM. BOSSENO et J. GERSTENKORN

767437_2885984.jpg

On peut estimer la période d’or hollywoodienne allant de 1912 à 1970 : 

* 1895 à 1912 : création des majors du cinéma (gros studios) UNIVERSAL, 20th CENTURY FOX, PARAMOUNT, MGM, WARNER.

* 1927 à 1940 : contexte difficile pour le cinéma américain : à la fin des années 40 arrive la concurrence de la télévision.

La loi sherman (anti trust) casse le trust Production/Distribution/Exploitation ce qui est une catastrophe d’un point de vue artistique.

* 1950  à 1970 : situation économique grave, c’est la fin des contrats, les acteurs sont licenciés, on ferme les corps de ballets, les animations…. La situation pousse les artistes (Tex Avery) vers la TV.

Pour comprendre le cinéma Hollywoodien et comment la machine a fonctionné il faut comprendre le rôle essentiel du producteur de cinéma à Hollywood.

LE PRODUCTEUR DE CINEMA HOLLYWOODIEN avant 1970 : personnage central de la machine hollywoodienne.

Ils sont pour la plupart immigrés, sans culture artistique, ni background culturel, et en majorité d’origine juive d’Europe centrale. Ils viennent aux usa pour trouver une réussite facile et misent d’abord dans la fourrure et le vêtement pour accumuler richesse, puis ils investissent leurs profits dans le théâtre (fief des anglais) et enfin créer des studios de cinéma.

Ce qui les motive au-delà du profit, est une volonté culturelle et politique très haute, ils forment une sorte de club et s’entourent des meilleurs scénaristes et personnalités de l’époque (Dumas, Wilde, Shaw…).

La fin du monopole des majors du cinéma marque le déclin de l’âge d’or cinématographique américain, notamment depuis les années 70.

C’est sans doute la nostalgie de cette époque dorée qui a fait le succès de THE ARTIST aux Etats-Unis et qui lui a valut tant d’Oscars en février dernier.

Pour en savoir plus, vous pouvez lire cet excellent livre format A5 qui tient dans un sac et d’une densité d’informations inédites et incroyables !

09:48 Publié dans DOCUMENTAIRE | Lien permanent |  Imprimer | Albane Parker